Aller au contenu


La photo HDR

HDR Tutoriel

HDR qu’es aco ?
Hight Dynamic Range, en francais, haut rendement dynamique.
Beaucoup de gens imaginent la photo HDR comme étant à but artistique avec des aberrations de couleur extrêmes.

Il n’est pas toujours possible de réaliser une belle photo en une seule et unique prise de vue. Des conditions de lumières difficiles ne permettent pas à notre appareil photo de restituer ce que notre œil perçoit.
Oublions le mode de photo HDR pour la composition artistique et concentrons-nous sur une photo ordinaire.
Prenons un cas simple : un début de soirée, un soleil couchant
L’appareil aura du mal à faire la part des choses, il fera une moyenne afin de rendre une photo probablement valable mais loin de ce que vous avez vu.
Voici la photo dite normale, on peut y voir que certaines parties du ciel sont brûlées (blanches) avec par conséquent une grosse perte d’informations dans les tons très clairs et que dans les zones sombres certaines parties sont bouchées (noires)

Image IPB


Analysons un peu cette photo.
Le graphique nosu montre qu'il il manque quand même de régularité avec des pics ou des manques d'informations, Light Room nous indique en rouge les zones dites brulées, en faite (blanc pure), et en bleu les zones bouchées ( noir pure)
Image IPB

Prenons maintenant la même photo en sous exposant à la prise de vue.
Nous récupérons les informations dans le ciel mais au détriment de la zone sombre, complètement bouchée.


Image IPB

Analysons un peu cette photo.
Le graphique nous montre bien qu'il y a beaucoup d'information dans les noir et dans les tons foncés ( à gauche) par contre il y a un maque d'information dans les tons clair et les blanc (à droite), on remarque aussi une zone complétement bouchée , Light Room nous les montre en bleu sur la photo.


Image IPB


Inversons la démarche et surexposons à la prise de vue. Nous récupérons des zones sombres
mais au détriment de zones claires complètement brûlées.


Image IPB


Analysons un peu cette photo.
Le graphique nous montre parfaitement qu'il n'y a aucune information dans les tons foncé (à gauche), mais aussi un énorme pic très étroit qui montre une quantité d'information des tons clair et même des blanc trop importante ( a droite).
Light Room nous les présentes en rouge sur la photo., le ciel mais aussi sur les toits.

Image IPB

Autrement dit, aucune de ces prises de vue n’est correcte.
C’est ici que les logiciels HDR ou la fonction HDR de votre logiciel vont vous venir en aide.
Photomatix est un logiciel dédié à cela. Vous pourrez le trouver ici.
Voici le résultat de ces 3 photos réunies ave le mode HDR.
Plus de zone brûlée, plus de zone bouchée.

Les fonctions HDR vont analysé l'image pour vous et reprendre le informations manquantes en utilisant les informations des trois photos réunies.
Cliquez sur cette photo pour la voir plus grande

Image IPB


Analysons un peu cette photo.
Le graphique nous indique, que les informations des tons foncé ne sont plus manquante sans en avoir de trop et pareil sur les tons clairs.
Il n' y a a plus de zones rouge ou bleu sur la photo.

Cliquez sur cette photo pour la voir plus grande

Image IPB



Voici un cas de figure qui nous est familier et nous casse les pieds… le contre-jour en intérieur sans utilisation du flash.
Le mode HDR va aussi nous sortir de cette impasse.

Cliquez sur cette photo pour la voir plus grande

Image IPB


Quand faire du HDR ?
Du moment que des conditions de lumières sont difficiles et le contraste trop important.
Comment faire du HDR ?
Vous pourrez toujours utiliser votre logiciel de retouche pour simuler une photo unique en surexposée et une autre sous-exposée. Mais l’idéal est de penser HDR avant la prise de vue et de travailler sur des photo au format RAW.

Pour cela il vous faudra.
Un pied photo.
Une télécommande (avec ou sans fil) pour éviter le bougé du déclencheur.
Une fonction retardateur si vous n’avez pas de télécommande.
Une fonction bracketing sur votre appareil photo.
Le bracketing est une fonction qui permet de prendre plusieurs photos avec des expositions différentes.
Il va de soi de choisir le mode à priorité ouverture.
Faire la mise au point et enlever ensuite le mode autofocus de l’objectif .

Voici une astuce pour le Nikon D90 qui ne permet pas de faire du bracketing en mode automatique.
Utilisez le mode retardateur et réglez le retardateur sur 10 secondes et 3 prises de vues.
Réglez le mode braketing sur 3F ( 3 photos).
Déclenchez et les 3 photos seront prises en respectant le mode bracketing.


Bon amusement à tous.


Conformément à législation en vigueur relative à la protection de la vie privée, les membres disposent d'un droit d'accès à leurs données personnelles qu’ils ont mises sur le site. De même, tout membre a le droit de les faire modifier. Les données collectées sont utilisées à des fins de connexion et de personnalisation, en aucun cas nous ne les fournirons à des tiers.
Adresse courriel de contact Cliquez ici afin d'adresser un courriel aux administrateurs
IPB Skin By Virteq