Aller au contenu


Berlin de Jean-Marie Schmisser

Interview

A travers son diaporama, Jean-Marie Schmisser nous fait découvrir une ville avant-gardiste, marquée par l’Histoire : "Berlin, capitale singulière aux contrastes saisissants".

Image attachée: Sans-titre-1.jpg

- A quelle occasion et dans quelles circonstances as-tu eu l’idée de réaliser un diaporama sur Berlin ?
Tout à fait par hasard, en y conduisant ma fille aînée pour ses études. D’habitude, je n’aime pas beaucoup les grandes villes, mais là ce fut un vrai coup de foudre.
Berlin est très particulière. Les Berlinois sont très ouverts au modernisme et la zone qui s’est libérée après la réunification leur a laissé un formidable terrain de jeu.

- As-tu réalisé les photos sur un ou plusieurs séjours ?
Sur 3 séjours courts en hiver.[/font]

- Quel matériel utilises-tu pour la prise de vue ? Appareils, objectifs ? Travailles-tu en JPEG ou en RAW ?

Depuis 35 ans, je suis fidèle à Pentax, surtout pour la robustesse des produits et pour la compatibilité des très vieux objectifs avec les nouveaux boîtiers.
Pour les photos de Berlin, j’avais un Pentax ist et j’ai utilisé uniquement un Sigma 18-125.
Toutes les photos ont été prises en Raw de façon à pouvoir les retravailler.

- Quelles difficultés as-tu rencontrées dans le cadre du reportage photographique ?
A part l’oubli de mon pied lors d’un séjour, et l’absence d’un ultra grand angle, les conditions ont toujours été idéales.

- Quels sont les sites et monuments incontournables de Berlin ?
Je n’ai pas la prétention de connaître Berlin. Je suis, dans l’ensemble, resté côté est.
Je pense que c’est une ville où il faut flâner et même se perdre volontairement.
J’ai été très impressionné par le Pergamon Museum, extraordinaire musée archéologique, et je ne me suis pas lassé d’admirer la place Gendarmenmarkt au centre de Berlin.

- Au début du diaporama, les premières photos sont-elles celles d’une maquette ? Peux-tu nous en dire plus ?
Toutes les photos sont prises sur le vif. J’ai simplement retravaillé les premières pour supprimer des éléments trop modernes, ou pour donner une coloration datée.

- Tu as choisi, pour illustration sonore, une chanson en anglais interprétée par Tina Turner. Comment ce choix musical s’est-il imposé à toi ?
D’abord, par association d’idées : Berlin, la Guerre Froide, nid d’espions, et tout naturellement James Bond. Golden Eye avait un rythme qui correspondait bien à ce que je voulais faire.

- Pour les transitions entre deux vues, tu utilises souvent les masques. Peux-tu en dire plus ?
Les masques permettent de réaliser les transitions prédéfinies dans PTE, avec cet avantage que l’on peut régler très finement leur effet dans le temps, leur progression, et l’endroit de l’image où elles vont être effectives à un moment donné. Cela permet de caler très précisément les images sur la musique.

- La présentation du texte final, avec l’apparition progressive de mots-clé, est originale. Peux-tu nous donner des précisions sur ta façon de procéder ?
L’idée, comme il n’y a pas de commentaire, était de dégager des idées fortes. Le principe est simple : le même texte, tapé sous PTE, est dédoublé. Ensuite, il suffit de remplacer certains mots par des espaces pour que les deux textes soient bien calés. Les deux sont collés dans le même cadre que l’on fait évoluer.

- As-tu le projet de réaliser un nouveau diaporama sur une autre ville ?
Je pense retourner à Berlin avec l’idée de réaliser un montage sous un autre angle.
J’ai beaucoup aimé Stockholm, mais je manque encore d’images.

Enfin, Metz est toute proche, mais, paradoxalement, il est plus facile de trouver un angle pour une ville que l’on découvre que pour en endroit que l’on connaît bien.

Merci beaucoup, Jean-Marie, d'avoir accepté de nous donner ta vision de cette ville dans une démarche créative. J'ai particulièrement aimé les angles de prise de vue de tes photos, le travail sur les transitions, le montage dynamique !

L'histoire récente de la ville, en quelques textes, est judicieusement amenée.

Interview réalisée par : Kwiat (Pascal Kwiatkowski) le 12 août 2014
Téléchargez ce diaporama

Postez vos commentaires


Conformément à législation en vigueur relative à la protection de la vie privée, les membres disposent d'un droit d'accès à leurs données personnelles qu’ils ont mises sur le site. De même, tout membre a le droit de les faire modifier. Les données collectées sont utilisées à des fins de connexion et de personnalisation, en aucun cas nous ne les fournirons à des tiers.
Adresse courriel de contact Cliquez ici afin d'adresser un courriel aux administrateurs
IPB Skin By Virteq